DFI Déménagement 

Réussir son expatriation à Tanger



expatriation tanger

Tanger, la « perle du Détroit », se situe à la pointe Nord du Maroc au carrefour de l'Europe et de l'Afrique. Sa situation géographique entre l'océan Atlantique et la mer Méditerranée apparaît idéale. Tanger est actuellement la deuxième ville du pays sur le plan économique derrière Casablanca.

La métamorphose de cette ville ancienne du Maroc a été rapide. Le Roi Mohammed VI a lancé il y a 15 ans un programme de développement ambitieux axé sur des secteurs clés. La création du plus grand port d'Afrique, l'implantation d'industries automobiles ou l'essor du tourisme apportent aujourd'hui des conditions optimales pour les expatriés venant d'Europe.

L'aventure vous tente ? Suivez notre guide pour réussir votre expatriation à Tanger.



Travailler à Tanger : une terre fertile pour l'emploi


Les opportunités de travailler à Tanger demeurent nombreuses pour les expatriés français. La Chambre Française de Commerce et d'Industrie du Maroc (CFCIM) représente une porte d'entrée intéressante dans le monde du travail à Tanger. Trois secteurs dynamiques se démarquent particulièrement dans l'économie de cette ville de 2 millions d'habitants.


Le commerce international


Celui de l'import/export apparaît comme majoritaire. En effet, la création de la zone portuaire de Tanger Med I et II place la cité en tête des ports d'Afrique. La Ville vise même l'objectif de devenir le plus grand port de Méditerranée. Pour cela, le port de Tanger table sur un trafic supérieur à 9 millions de conteneurs par an. Ce carrefour stratégique devient un atout majeur dans l'économie de la ville et du Maroc.



L'industrie


Le développement des activités industrielles reste important grâce à la présence de deux zones franches. Ainsi des usines comme Renault-Nissan, Dacia ou encore Siemens participent à la stimulation du marché du travail à Tanger. Les industries textiles, chimiques ou métallurgiques tiennent également une place prépondérante.



Le tourisme


Le dernier secteur clé est le tourisme. Le développement de ce secteur est possible grâce à une nouvelle marina et à la construction de multiples hôtels et restaurant. La présence de nombreuses plages et d'une vue magnifique sur le Détroit de Gibraltar place Tanger comme une station balnéaire conséquente. La Médina et la Kasbah participent aussi au rayonnement touristique de Tanger qui reçoit plus d'un million de visiteurs par an.



Des transports efficaces


Un développement conséquent des infrastructures de transport permet des flux de travailleurs et de marchandises plus importants. L'aéroport international Ibn Battouta à 10 km au sud de Tanger permet aux expatriés de voyager facilement entre le Maroc et la France. De plus, la ville est désormais équipée du premier TGV africain. Le « Al-Boraq » permet de relier la capitale Rabat en 1 h 20 et Casablanca en 2 h 10.



Trouver un logement à Tanger : un marché accessible



Le marché de l'immobilier dans la ville de Tanger n'est pas hors de prix pour les expats français. Les appartements entre 3 et 5 pièces se situent dans une fourchette de prix comprise entre 5 000 et 8 000 dirhams. La conversion reste simple car 1 € représente environ 10 dirhams. Si vous préférez vivre dans une villa au bord de mer, il faudra prévoir un budget plus conséquent. Comptez entre 15 000 et 25 000 dirhams par mois.

Enfin, si vous souhaitez devenir propriétaire, sachez que les prix à Tanger restent largement en dessous du marché français. Les quartiers les plus prisés de Tanger par les expatriés sont Malabta, Playa ou encore Enn. Ils regroupent en effet la plupart des services nécessaires comme les hôpitaux, les écoles ou les magasins. Vous pouvez également axer vos recherches sur les quartiers de Merchane, Bel Air, Val Fleury ou Drissia. La meilleure des solutions pour vous reste de réaliser un repérage dans le quartier avant de vous installer et d’effectuer votre expatriation à Tanger



Se soigner à Tanger : un secteur en développement



La question de la santé demeure souvent prioritaire lorsque l'on part vivre à l'étranger. L'inquiétude de quitter le système de protection sociale français si confortable est tout à fait légitime et normale. Des solutions plus ou moins onéreuses existent pour pallier ce manque et vous assurer une couverture sociale sérieuse.

La Caisse des Français de l'Etranger (CFE) est le spécialiste de l'assurance maladie pour les expatriés. La clinique du Détroit située dans la zone franche de Tanger est conventionnée par la CFE. Vous aurez accès à toutes les spécialités médicales et chirurgicales. Vous avez également le choix de vous rendre dans les 3 hôpitaux publics ou les 3 autres cliniques que compte la ville de Tanger. N'hésitez pas à vous renseigner en amont de votre expatriation à Tanger auprès du consulat de France pour obtenir la liste des médecins francophones.



L'éducation à Tanger : des écoles et lycées français



L'éducation de vos enfants après une expatriation à Tanger apparaît comme primordiale. Il existe plusieurs établissements pour les français établis hors de leur pays. Le lycée Regnault se situe en plein centre-ville de Tanger. C'est le plus ancien lycée français du Maroc. Cet établissement reçoit 500 élèves répartis entre collège et lycée. Pour les plus jeunes, l'école Berchet prend en charge 500 élèves de la maternelle au CM2. Cette école est localisée à proximité du lycée Regnault.

Dans le quartier de Boubana vous pourrez trouver le groupe scolaire Le Détroit. Celui-ci accueille près de 1 000 élèves de la maternelle jusqu'à la terminale. Les inscriptions dans ces établissements s'avèrent parfois compliquées, car la demande est très importante. Nous vous conseillons de les contacter pour obtenir plus de renseignements sur les conditions d'admission. Les bacheliers fraîchement diplômés pourront poursuivre leurs études à l'université Abdelmalek Essaadi. Les domaines de formation proposés sont nombreux.



Se cultiver à Tanger : la renaissance de la ville



La ville de Tanger a toujours été liée intimement au monde de la culture. De nombreux écrivains se retrouvaient régulièrement dans la « Perle du Détroit » après la Seconde Guerre mondiale. Les plus célèbres romanciers expatriés s'appelaient Paul Bowles, William S. Burrough ou encore Jack Kerouac. Ils trouvaient dans la ville de Tanger une certaine liberté qu'ils avaient perdue dans leurs pays d'origine. Le peintre Henri Matisse immortalisa plusieurs scènes lors de ses passages dans la ville.

Cette culture qui avait disparu reprend peu à peu vie dans le quartier espagnol de Tanger. Vous pourrez flâner dans la librairie Les Insolites créée par une française tombée amoureuse de la ville. Les galeries d'art fleurissent également dans le quartier. Les projets d'associations culturelles se multiplient et prennent de l'ampleur. L'institut français de Tanger est présent pour promouvoir la culture française et la Francophonie. Il organise régulièrement des évènements culturels et coproduit de nombreux spectacles.

Vous désirez acquérir plus d'informations sur le Maroc ? Alors téléchargez notre guide. Vous apprendrez toutes les démarches administratives à réaliser pour réussir votre nouveau projet et votre expatriation à Tanger